Tchad: Boko Haram fait réagir l’armée

Après s’être déployée au Mali en 2013, en République centrafricaine en 2014, la force armée tchadienne s’est de nouveau fait parler d’elle en volant au secours du Cameroun et du Nigeria pour combattre la secte islamiste Boko Haram qui, ce dernier temps, sème la terreur dans ces 2 pays voisins, notamment par d’indescriptible massacre. Plusieurs villages ont été à la merci de Boko Haram. L’intervention de la force armée tchadienne, tant souhaitée, ovationnée à son entrée au Cameroun, a mis en débandade la secte islamiste et rassuré la sous-région. Boko Haram n’a pas pu résister à cette force, considérée comme étant la plus puissante de l’Afrique et prend la poudre d’escampette jusqu’au Nigeria. Pour l’instant, le Nigeria a accordé au Tchad le droit de poursuite qui permettrait à l’armée tchadienne de poursuivre Boko Haram jusqu’au sol Nigérian. Actuellement, ils se trouvent à Gambarou et la force tchadienne prépare une autre attaque contre cette secte de plus en plus affaiblie.    
Je me pose les questions de savoir après tout ce qui précède, n’y a-t-il pas d’autres  solutions que de livrer une guerre contre Boko Haram ?
Peut-on envisager sérieusement avec cette secte qui met en doute la sécurité de la sous-région ?                 
Pour ce faire, je vous propose ce poème, extrait du recueil de poèmes Les larmes d’Afrique et la voix des ancêtres, paru aux éditions EDILIVRE, 2014.

source photo: creative commons
source photo: creative commons

Hommage à tous les guerriers
Je suis monté au sommet de la montagne
Pour leur applaudir très fort
Je les ai beaucoup loués
Parce qu’ils sont les héros de la guerre
Ils s’étaient battus pour le Tchad
Ils s’étaient battus pour leur cause
Et ils s’en étaient sorti la tête haute
Leurs voix tonitruantes avaient élu domicile dans le désert
Plus fort que le stentor
Elles résonnent dans la mémoire des hommes
Fils de Sao ils avaient crié haut
La victoire de leur ancêtre Toumaï
Les armes retentissent dans mon cœur
Et Miabé était mort
Courageux guerriers de la mère tchadienne
A Aouzou leurs adversaires avaient pleurés
A Kalayite le sang du peuple fut la couverture de la terre
A Adré des you-yous victorieux percent mon cœur
A Hadjar-Marfayine une bataille dans les grottes fut déchirante
A Hadjar-Hadid ils montraient la dignité des tchadiens
A Hadjar-Meram des hommes au regard ensanglanté
Avaient poussé des cris de joie
J’ai cru qu’ils défendent le pays
Mais ils défendent un homme
Ils ont endeuillé leur peuple
Ils ont déchirés les cœurs apaisés
Ils ont sacrifié leurs vies pour une cause inacceptable
Je les ai tant loués
Mais ils ne font que détruire le pays
Destructeurs arrêtez de guerroyer
Car je me suis rendu compte que
La guerre est animale

On est conscient

2 commentaires sur “Tchad: Boko Haram fait réagir l’armée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.